Call us on  Skype: Seralog

Home » FAQ

FAQ

Questions fréquentes

Dans le cas d’une traduction assermentée, faut-il joindre le document original? 

En cas de documents que le client doit absolument conserver dans leur forme originale (diplômes, permis de conduire, documents d’identité…) il faut en obtenir une copie authentifiée par un notaire, un tribunal ou un commissariat de police (selon la ville).

Lorsque le client ne fournit pas l’original du document source ou sa copie authentifiée au traducteur, celui-ci mentionne, à la fin de sa traduction, qu’il a travaillé à partir d’une copie et que sa traduction est conforme à celle-ci. Cependant, pour démontrer que la traduction correspond à ce document, le client devra présenter les deux pièces à l´administration qui requiert la traduction.

Faut il faire appel obligatoirement à un traducteur assermenté de la cour d´appel de sa région ou de son département ?

Pas nécessairement, le titre de traducteur assermenté permet de certifier des documents reconnus sur tout le territoire Français.

Quelles sont les obligations particulières pour les traducteurs assermentés ?

Le traducteur assermenté doit posséder une qualification professionnelle et se soumettre à l’obligation légale de formation continue. Le décret n° 2004-1463 du 23.12.2004 oblige les experts inscrits la liste d’une Cour d´Appel à suivre des formations spécifiques afin d´assurer qu´ils disposent des connaissances nécessaires à l´exercice de leur fonction. Les traducteurs experts doivent également transmettre à la Cour d’Appel, tous les ans, un rapport d’activité et demander et justifier de leur réinscription sur la liste tous les 5 ans.

Le traducteur assermenté doit être inscrit à l’URSSAF, il doit fournir à ses clients, pour toute prestation, un Bon de Commande / Devis et une facture.

Que choisir entre un traducteur assermenté indépendant et une agence de traduction ?

Etant donné que les agences de traduction font appel aux traducteurs assermentés des listes officielles, le tarif de la traduction se verra augmenté du fait de la commission de l’agence. En cas d’urgence, vous aurez normalement une plus grande rapidité d´exécution de votre traduction en ayant affaire directement à un traducteur indépendant.

Comment reconnaît-on une traduction assermentée ?

La traduction assermentée comporte la signature et le cachet du traducteur, avec la déclaration “traduction certifiée conforme à l´original”. Elle doit mentionner en haut qu´il s´agit d´une traduction avec l’indication de la langue du document source. Les éléments non traduits, comme la signature ou le cachet, sont repris entre crochets, par exemple : [signature (avec parfois la mention illisible)], [sceau et légende]. Toutes les pages, aussi bien de la traduction que du texte source, sont numérotées et paraphées. La fin de la traduction est clairement indiquée par une ligne afin d’éviter d’éventuels ajouts d´un tiers. La déclaration du traducteur indique que le texte traduit est une reproduction fidèle, de la langue source en langue cible, du texte original ou d´une copie (joint à la traduction). Cette déclaration reprend les données suivantes : nom, prénom(s), la mention « traducteur certifié » et la ou les langue(s) pour lesquelles le traducteur est assermenté.

Quels documents doivent être assermentés?

D’une manière générale doivent être assermentés tous les documents officiels ou déclarations qui selon la loi doivent être inscrits dans un registre public (passeport , permis de conduire, certificat de mariage, diplômes, cadastre, documents d´état civil, acte notarial, casier judiciaire, diplôme etc.).

Les traductions assermentées sont elles reconnues à l´étranger ?

En principe oui, si le pays qui reçoit le document est signataire de la convention de la Haye. Il convient de se renseigner au préalable.

Je suis bilingue. Puis-je-effectuer moi-même la traduction et vous l’envoyer pour que vous l’assermentiez?

Non. A’ chacun son travail. Le traducteur assermenté est tenu à se former en permanence afin de fournir un travail en parfaite conformité avec la Loi. Si cette figure professionnelle existe, c’est parce Monsieur ou Madame Toulemonde ne peuvent pas traduire des documents officiels. De plus, effectuer la relecture / correction une traduction effectuée par quelqu’un d’autre me prendrait le même temps que d’effectuer moi-même la traduction.

Puis-je négocier le tarif du service de traduction?

Non. Vous aimez que votre travail soit respecté et valorisé, vous devez à votre tour respecter et valoriser le travail du traducteur. Si vous avez fait appel à un traducteur en direct, celui-ci aura établi votre devis sur la base de certains éléments (voir la page “tarifs“). Votre traducteur aura tout intérêt à ce que vous soyez satisfait de son rapport qualité / prix, il aimerait vous voir revenir et que vous recommandiez ses services. Par conséquent, le tarif qu’il vous aura proposé sa meilleure proposition. Le traducteur / rédacteur / formateur exerce une profession libérale qui comporte des charges au même titre que les experts comptables, les avocats, les médecins, les architectes etc. Au même titre que vous ne négociez pas les tarifs de ces professionnels, vous ne devez pas négocier les tarifs du traducteur.

Quelles sont les étapes de la commande?

Voir la page TARIFS pour le détail.

 

Comments are closed.